LE COLLECTIF

Jeunes Critiques d’Art est un collectif (Association loi de 1901) fondé en 2016 sous l’impulsion d’Horya Makhlouf et de Grégoire Prangé qui regroupe treize membres : Camille Bardin, Irène Cavallaro, Diane Der Markarian, Louise Eber, Flavie Ingelaere, Victoria Le Boloc’h-Salama, Charlotte Lebot, Margaux Luchet, Léo Panico-Djoued, Anne-Laure Peressin, et Pauline Schweitzer. 

De galeries en musées ou en centres d’art, nos explorations nous ont souvent laissé un goût amer. Élitiste, pompeux, superficiel mais néanmoins intimidant, la mauvaise réputation dont souffre l’art contemporain n’est certes pas fondée sur rien. Suite à la visite d’une exposition en galerie et la lecture du texte particulièrement creux et arrogant qui l’accompagnait, nous avons décidé de nous rassembler pour penser une alternative.

Manipulables à l’infini, souvent détournés, les mots ont un sens que nous aimerions plus proche de celui des oeuvres. Par leur sens ils les analysent et les accompagnent, par leur mélodie ils en rejouent les émotions, en font résonner la beauté. C’est de cela que nous voulons nous servir pour réfléchir et prolonger les oeuvres qui nous arrêtent, nous fascinent, nous inspirent, nous émeuvent… C’est dans le temps que s’inscrit leur réception, que naît le dialogue et que grandissent les passions. Nous voulons par nos textes inviter à se saisir de ce temps pour mieux déclencher une réception active des œuvres que nous défendons.

Loin de vouloir imposer une appréciation unique de tel.le artiste ou exposition, nous préférons penser notre revue comme un espace de partage, idéalement de débat et de discussion. L’art demande une implication, et c’est ce que nous voulons déclencher par des réflexions et des prises de position personnelles. Nous voulons parler de nos expériences devant et à travers les œuvres,  démystifier l’aura dont trop souvent on les entoure, continuer à croire qu’elles peuvent être accessibles à tou.te.s, sans en réduire le sens.

Nous pensons que notre hétérogénéité est une force ; car l’art est un réservoir d’expériences à vivre, dont la pluralité fait la beauté. De la jouissance esthétique pure au renouvellement d’un mode de pensée, de la découverte d’un autre à la redécouverte de soi, une même œuvre peut provoquer des réceptions radicalement différentes. Pourquoi ne pas en parler ?

Recevez tous nos articles en vous inscrivant à notre newsletter !